Cours de guitare gratuit (la vérité inattendue, et pourquoi Warren Buffet va vous faire progresser à la guitare)

 

Cours gratuit guitare

 

La popularité des cours de guitare gratuits sur le web n’est plus à démontrer : il y a des tonnes de contenus gratuits (sur YouTube, les blogs, les forums…). Sûrement trop.

 

Si vous cherchez des cours de guitare sur internet, a priori c’est que vous voulez… apprendre la guitare. Vous suivez des cours pour DEVENIR un(e) guitariste, donc votre but n’est pas d’économiser de l’argent mais d’acquérir un savoir.

Pourtant si c’est gratuit, non seulement j’apprends, mais je ne perds pas d’argent, pas mal non? Pas si sûr.

 

1. La vérité sur la psychologie du gratuit : ou comment le gratuit est souvent inutile.

 

Je ne vais pas vous parler des cours gratuits de mauvaise qualité, ça existe, tout comme les cours payants nuls ! L’argument de dire que gratuit = qualité proche de zéro ne tient pas. Je peux vous dire qu’il existe des cours gratuits ou des articles d’une valeur incroyable. Je vais plutôt vous parler de la valeur que vous accordez à ce cours gratuit.

Un des meilleurs exemples peut être est Coursera. Si vous ne connaissez pas, visitez leur site, ça va vous plaire. www.coursera.org

Plusieurs études béhavioristes s’accordent sur un fait : la valeur perçue d’une chose dépend souvent du fait que ça soit une possession ou non. Dans l’étude de Daniel Kahneman, Jack L. Knetsch, Richard H. Thaler il est donné l’exemple intéressant de la mug. Quelqu’un vous dira qu’il ne sera pas prêt à payer plus de 5 euros pour cette tasse, mais si celle ci nous appartient alors on aura tendance à proposer un prix supérieur.

 

Bref, un cours gratuit ne vous appartient pas, et par conséquent la valeur que vous lui accordez sera moindre : vous allez considérer le contenu comme ayant intrinsèquement moins de valeur. La conséquence ? Vous allez moins ou ne pas suivre les conseils, vous ne lirez pas le cours jusqu’au bout, vous allez moins vous investir.

 

Un cours gratuit aura moins de valeur perçue alors que son contenu est peut être excellent.

Donc il n’y a plus qu’à considérer le cours gratuit comme un cours qui nous appartient et tout rentre dans l’ordre?

 

Essayons d’aller plus loin.

 

2. Investissez dans vous-même.

 

Je me rappelle très bien d’un prof de guitare que j’ai eu qui m’a dit « investir dans son apprentissage, ce n’est jamais de l’argent perdu ». Il avait en effet investi plus de 100000 euros pour s’inscrire au célèbre Berklee College of Music pour étudier la guitare et la composition ! (Les universités américaines coûtent effectivement très chères, mais il est aujourd’hui compositeur reconnu et un excellent guitariste).

 

A l’époque je n’avais pas bien compris la profondeur de ce qu’il m’avait dit mais ça m’avait marqué. Pourtant aujourd’hui je peux l’affirmer : quand vous investissez dans un cours, vous vous engagez et vos chances de réussir sont plus élevées.

 

Imaginons le cours A, gratuit, le cours B, payant. Intuitivement, vous allez penser que le cours B sera meilleur car 1. la personne qui a écrit le cours est sûrement un professionnel 2. le fait de payer assure un standard de qualité.

 

C’est vrai, et je pense qu’il suffit de voir comment on réagit vis à vis d’un contenu gratuit : la brochure gratuite offerte qu’on ne lit pas, le supplément gratuit qu’on jette à la poubelle sans le lire ou que l’on feuillette sans accorder d’importance.

 

C’est effectivement assez simple à comprendre et peut être contre-intuitif pour certains mais le fait d’engager ses ressources (c’est-à-dire l’argent souvent durement gagné) va nous aider à faire de l’apprentissage de la guitare une priorité.

 

C’est la raison pour laquelle je recommande toujours aux débutants qui ont vraiment envie de faire des progrès et pas seulement de papillonner d’une activité à l’autre : prenez des cours, trouvez un coach, inscrivez dans une école pour une durée d’AU MOINS un an afin de vous pousser à travailler. Au final, vous serez gagnant et vous allez pouvoir continuer à travailler tout seul après, ou à intervalle plus espacé.

 

L’autre effet bénéfique de suivre des cours payants c’est que généralement vous allez faire de l’enseignement en question (le programme du cours) votre priorité en terme de ce que vous allez travailler : fini de passer d’un forum à l’autre sans essayer un exercice, fini le morceau à moitié appris sur YouTube … vous avez payé pour quelque chose, et vous allez essayer de le finir (car vous voulez avoir un retour sur votre investissement).

 

« L’investissement le plus important que vous pouvez faire, c’est d’investir sur vous ». Warren Buffet

Si l’investisseur le plus riche au monde vous dit que le meilleur investissement qu’il ait fait n’est pas un investissement dans un bien mais dans lui-même (c’est-à-dire dans son savoir), je pense qu’il faut l’écouter ! Comme vous avez peut être déjà entendu que « la réussite laisse des indices » (« Success leaves clues »), une sorte de « il n’y a pas de fumée sans feu » sauce américaine :).

 

En résumé :

  • les cours gratuits c’est génial mais pour que ça soit utile, prenez en un, et terminez le.
  • prenez des cours payants aussi avec un prof, formez vous, apprenez tous les jours, lisez, écoutez de la musique, bref investissez dans vous-mêmes, et ne soyez pas radin là dessus.

 

Pour terminer, dites moi dans les commentaires, quel a été le meilleur investissement (en temps, argent ou autre) qui vous a fait progresser le plus?

 

BONUS : un titre de circonstances pour cet article sur la gratuité, l’interprétation de « The Best Things in Life Are Free » issue de l’album Here and There par l’incroyable Jesse Van Ruller.

 

Recherches utilisées pour trouver cet articleSinscrire pour les cours gratuit de la guitare

Author: Cyriaque

Share This Post On
468 ad

2 Comments

  1. L’argent a été détourné de sa fonction première par des individus peu scrupuleux qui ont cru assouvir de la sorte leurs besoins au détriment des autres. L’argent ne doit être que le constat comptable d’un travail utile accompli pour la société. Donc, nous devrions pas trouver sur internet, comme ailleurs, des cours gratuits. Mais comme les dés sont pipés, nous ne savons plus comment jouer.
    Le meilleur investissement que nous faisons est celui que nous avons fait car il était le seul possible. Juger ces actes passés ne sert qu’a alimenter la mésestime de soi. Le temps, l’argent, qu’elle est l’importance, dans les deux cas ce sont des choix de ressource pour l’assouvissement d’un besoin. A postériori, nous pouvons évaluer les résultats de nos investissements mais parce que nos réussites et surtout nos échecs nous éclairent. Les valeurs, les critères qui ont présidé, voila ce qui importe.
    Ne pas réussir a assouvir ses besoins rend malade physiquement et/ou psychiquement. Ces échecs sont très souvent largement impactés par une estime de soi inadaptés et une relation au soi-idéal flou.
    Perdre du temps ou de l’argent n’est pas la question. L’enjeu c’est de capitaliser les informations que nous pouvons recueillir de notre vécu.
    Donner des indications sur la méthodologie de l’apprentissage, prévenir des dangers insidieux de la relation à soi, voila des choses qui sont présentes dans votre site. Cela me réjouit de constater que malgré le contexte, certain de mes congénères résistent au Bling-bling.
    Cependant, parler de formation à 100000€ peut marquer négativement certains esprits. N’oublions pas qu’une valeur marchande sera évaluée aussi par rapport aux moyens disponibles. Sans investir d’argent, certain sont devenus de bons, voir d’exceptionnels guitariste et d’autres se sont découragés. La même chose est aussi vrai en payant méthodes et professeurs.
    J’apprécie beaucoup le contenu de votre site et c’est pour cela que j’ai pris le temps d’écrire ces quelques lignes. Inciter vos lecteurs a ce donner les moyens de réussir est capital. Valoriser le travail personnel est essentiel. Aborder l’investissement financier, par contre, m’a semblé édulcorer des aspects plus importants.
    Bien à vous.
    Jean-Marc

    Post a Reply
    • Salut Jean-Marc et merci d’avoir écrit ce commentaire, qui est vraiment très intéressant.
      Je suis d’accord avec vous sur le fond, par contre, si on cherche à s’inscrire dans le réel :
      j’en reviens à un constat concret et pratique, hors de notre idéal, hors de ce qu’il serait bon d’accomplir. J’en reviens à ce qui ultimement donne des résultats dans le quotidien de 99% des gens.
      Ce constat c’est que la société donne de valeur à ce qui à un prix.
      C’est triste. Sûrement. Peut on occulter la réalité? Je ne crois pas.

      Si on consulte tout le contenu gratuit de ce blog et de la chaîne YouTube, je peux vous assurer qu’il a été conçu avec rigueur, en ayant toujours voulu donner un contenu de qualité.
      La réalité c’est que la plupart des personnes qui consulte ce contenu associe « gratuit » à « peu de valeur » voire « pas de valeur ».
      Concernant l’école à +100 000 euros, c’est « malheureusement » (je ne porte pas de jugement de valeur) la réalité des universités américaines.
      Je crois qu’au contraire de parler d’investissement financier est absolument essentiel (non pas pour parler de prix ou de contingences matérielles), mais parce qu’il renvoie à la façon pour l’humain interagit dans la société, ce à quoi il donne de la valeur et ultimement ce à quoi il va consacrer sa vie. Ce n’est pas rien.
      Certains ont pu apprendre la musique sans argent, heureusement.
      Certains ont pu utiliser de l’argent pour apprendre plus vite, tant mieux pour eux.
      Certains ont arrêté en se donnant l’excuse de l’absence de moyen, tant pis pour eux.

      (C’est un constant froid, mais hélas vrai)

      Est-ce que le manque de ressource empêche la réussite? Non. Néanmoins, pour avoir dû financer mes études moi-même, je peux vous dire que je n’ai pas attendu que quelqu’un me donne de l’argent pour mettre les chances de mon côté.

      Le constat des musiciens pro aujourd’hui (je parle de ces 20 dernières années) : la quasi totalité (facilement 99%) est passée par une école ou ont suivi des cours dans un conservatoire. Après, pas tout le monde souhaite devenir pro, c’est sûr.

      Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *