Apprendre les gammes majeures à la guitare efficacement

Travailler les gammes sur son instrument est essentiel pour plusieurs raisons :

1- Avoir une meilleure connaissance de l’instrument

2- Développer sa technique

3- Se créer des outils pour improviser

Qu’est-ce qu’une gamme majeure?

Dans un premier temps, il est important de comprendre ce que sont les gammes majeures et comment les trouver sur le manche.

Une gamme majeure est une suite de 7 notes. La gamme majeure est simplement cette gamme ultra connue que vous avez sûrement déjà entendue en tonalité de C : do, ré, mi, fa, sol, la, si !

Ces notes sont séparées par des intervalles spécifiques. Ces intervalles (distances entre 2 notes) pour la gamme majeure sont les suivants : ton / ton / demi-ton / ton / ton / ton / demi-ton.

Sur le manche de la guitare : 1 case = 1 demi-ton ; 2 cases = 1 ton

Dans le cas de C, je vais avoir :

C (1 ton) = D

D (1 ton) = E

E (1 demi-ton) = F

F (1 ton) = G

G (1 ton) = A

A (1 ton) = B

B (1 demi-ton) = C

Pour prendre un autre exemple, G, je vais avoir :

G (1 ton) = A

A (1 ton) = B

B (1 demi-ton) = C

C (1 ton) = D

D (1 ton) =E

E (1 ton) = F#

F# (1 demi-ton) = G

À la guitare, une des façons les plus simples d’apprendre concrètement ces gammes c’est d’apprendre 7 positions qui vont couvrir tout le manche.

Voici les 7 positions de la Gamme majeure (ex: G Majeur)

Avantages

-Si j’apprends ces 7 positions, je « connais » alors instantanément les 12 autres tonalités sur le manche. Je n’ai qu’à partir de ma tonique et je n’ai qu’à répéter le même doigté (comme pour un barré : quand je connais le barré de G en 3ème case, alors je peux jouer G# en 4ème, A en 5ème etc)

-C’est une décomposition qui permet d’avoir une nouvelle note de départ à chaque fois. C’est une approche intéressante pour apprendre les modes également. Par exemple ma deuxième position de G commencera par A, du coup, je vais avoir une gamme dorienne de A, et par extension un doigté de mode dorien (dans toutes les tonalités)

Inconvénients

-Ce doigté n’est pas le plus facile, et vient surtout de la pédagogie des shreddeurs des années 80 et 90 (Vai, Satriani) avec un doigté de 3 notes par cordes. J’ai appris comme ça et je trouve qu’il offre de bonnes perspectives (notamment pour le jeu legato) mais les guitaristes de jazz vont souvent préférer un doigté avec alternance 2 / 3 notes par cordes pour avoir un écart plus faible et pour avoir des phrases plus fluides dans ce style.

-Le fait de pouvoir décaler ses positions pour avoir toutes les tonalités fait que les guitaristes ne connaissent pas les notes de leur instrument (du moins ce n’est pas en travaillant ses gammes de cette façon qu’on va connaître son manche!). Ceci est à terme un frein à l’apprentissage.

Donc même si cette approche avec 7 positions comporte son lot d’inconvénients, cela ne doit pas nous freiner. Commencez par apprendre vos gammes de cette façon et petit-à-petit d’autres éléments vont se mettre en place.

Comment apprendre les positions de gammes sur la guitare? (avec une astuce pour retenir ses gammes sans toucher une guitare)

1. Déterminer un doigté qui marche pour vous et s’y tenir.

Dans un premier temps, il faut être capable de jouer chaque position. Le mieux est de garder un écart de ce type : entre l’index et le majeur vous pouvez généralement avoir un écart de 2 cases. Entre le majeur et l’auriculaire il y aura un écart de 2 cases également. Mais entre le majeur et l’annulaire, ainsi qu’entre l’annulaire et l’auriculaire, il y a généralement un écart d’une seule case.

2. Mémoriser les positions.

Vous devez connaître chaque position de gamme par coeur. Vraiment par coeur. Pour y arriver, il faut s’assurer que vos doigtés sont les bons pour vous. Ensuite il faut jouer, jouer, jouer ses gammes pendant plusieurs mois pour qu’elles imprègnent votre connaissance du manche.

Vous devez connaître ces gammes au point que vous puissiez les « voir » sur le manche. Pour cela travaillez la position sur la guitare très lentement (30 bpm à la noire) puis répétez les yeux fermés sans toucher l’instrument. Vous pouvez ainsi répéter ses gammes en vous baladant dans la rue !

Le meilleur endroit pour travailler ses gammes !

Le meilleur endroit pour travailler ses gammes ! (crédit photo : Attila Keffeli)

(personnellement la moitié du temps lorsque je marche dans la rue, j’imagine des positions sur le manche ou des séquences de notes dans ma tête, mais c’est juste peut être une obsession 🙂

Le processus de mémorisation sera grandement accéléré de cette façon. Beaucoup plus que si vous vous fiez à votre mémoire musculaire.

3. Jouer les gammes avec un métronome.

Une fois les positions mémorisées, il est recommandé de jouer ses gammes avec toutes les subdivisions rythmiques possibles et avec l’aide d’un métronome. Vous pouvez commencer par des noires, croches, et triolets à un tempo de 60 bpm. C’est un très bon début. Ensuite vous pourrez passer aux doubles-croches voire sextolets.

Parallèlement, vous augmentez petit-à-petit le tempo pour développer votre technique.

4. Improviser

Une fois que vos positions sont apprises, vous pouvez commencer à improviser avec. Pas besoin d’un morceau ou d’un backing track. La première chose à faire est d’être capable d’improviser avec ces notes, tout seul, sans point de référence harmonique. L’idée principale est de voir ces gammes comme un stock de notes possibles. Vous pouvez aussi jouer ces gammes avec un métronome, en imaginant le métronome comme un batteur.

Comment devenir un meilleur musicien par le travail des gammes à la guitare (c’est possible)

Pour pallier le problème du « je connais mes gammes mais pas les notes », voici deux exercices pour vous aider. (car oui connaître ses gammes en tablatures = ne pas connaître les gammes!)

1. Apprenez, vraiment, les gammes.

Par là je veux dire, d’abord apprenez (par exemple) la gamme de Eb de cette façon : Eb c’est Eb, F, G, Ab, Bb, C, D. Puis reportez ce savoir sur le manche. Pas l’inverse. Vous pouvez y consacrer 5 minutes par jour. Il y a 12 tonalités et il y a 12 mois dans l’année…

2. Chantez ce que vous jouez.

Chantez la gamme d’abord de cette façon : T – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 7 (C, D, E, F, G, A, B par exemple)

Puis essayez de chanter une des notes (présentes dans la gamme) au hasard, par exemple F. Ensuite vérifiez en jouant sur la guitare si la note est la bonne. Vous pouvez y consacrer 5 à 10 minutes par jour.

Voilà, j’espère que cette introduction au travail des gammes aura été une aide pour vous. Ne tardez pas à apprendre vos gammes, le plus tôt sera le mieux.

Partagez dans les commentaires vos astuces pour travailler les gammes !

Recherches utilisées pour trouver cet articleapprendre les gammes guitare, 7 positions gamme majeure guitare, les gammes à la guitare, les décompositions des gsmmes sur le manche de la guitare, Gamme guitare importance, avoir des bons doigter a la guitare, aprendre le gamme guitare, apprendre une gamme guitare, apprendre les gammes, apprendre la gamme en guitare

Author: Cyriaque

Share This Post On
468 ad

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *